Tag Archives: Vancheri (Luc)

Le monde et la croix (5° partie)

()


Le western classique a la réputation d’un genre d’extérieur. On le représente facilement par un cow boy chevauchant dans une plaine infinie. Le sujet du western, ce serait la trace laissé par l’homme blanc, civilisé, dans les grands espaces nord-américains – espaces d’autant plus grands que la trace est plus ténue. C’est parfois vrai, chez Walsh, de The big Trail à The tall Men, chez Stevens dans Shane. Ce n’est pas le cas chez Ford. Non qu’il filme autre chose que les progrès de la civilisation sur la wilderness, autre chose que la naissance d’une nation. Mais si la wilderness ne se confond pas chez lui avec l’infini des grands espaces, c’est qu’il ne filme pas des espaces mais des volumes, avec leurs lointains et la hauteur dans ces lointains. Et le volume fordien par excellence, c’est bien sûr Monument Valley. Lire la suite »