Spectres. En écoutant The Eternal de Joy Division, par Nicolas Klotz

1. Entre gens bien on évite de parler politique Trop fatigant Trop ringard Trop vulgaire Trop encombrant Trop dangereux Comme beaucoup de choses essentielles Difficiles à défendre Pour cause d’effondrement du monde communiste Et du triomphe de la cosmétique libérale Qui efface nos rides Lifte nos corps Transfigure nos visages Nos haleines 1789-1945-1968-1981-20022007 En crèmes de beauté La France est un flux Un fluide chic Une liquidité monétarisée Un horizon envié (paraît-il) Par tous les damnés de la terre Contrôle Fluide glacial à la place du sang Poison mortel dans le cœur Brûlure Cerveau gelé Contrôle Piqûre.

2. Dans les salons glacés de Neuilly Une jeunesse glaciale se prépare à entrer Dans une nouvelle période glaciaire Langue gelée dents en métal cheveux propres Westons ray-bans Droguée par le petit homme Psychotique Et sa secte de morts vivants Dracula était un aristocrate l’agité Est un petit homme Hanté par les spectres défunts De l’Europe Les Texans de Washington Les jet setters du monde ultra cool Qui ont mis son petit cerveau À feu et à sang Dracula aimait le sang de ses victimes Aimer leur sang c’est déjà un peu aimer Avec le petit homme même les vampires ont la nausée Après la dictature de Grands Hommes Voici le retour du Petit Homme Et son rasoir Devant la glace Qui rêve tout haut Son petit rêve pour petits hommes.

3. L’ÈRE DU TROUBLE Pour mettre de l’ordre dans L’adolescence et l’enfance ordinaires la Secte du petit homme a lu un rapport « DSM » une nouvelle classification des maladies mentales élaborés par des Medecins US Archivant une multiplicité de désordres pathogènes De troubles Tout devient trouble de nos jours Les enfants et les adolescents Nous troublent Les enfants et les adolescents sèment le trouble « DMS » Eradication de toute référence psychanalytique Refonte révisionniste de toute la Sémiologie du passé Volonté d’anhistoricité Plus de place pour l’histoire de la maladie du Patient Exit le symptôme exit l’histoire au Profit d’une mosaïque de déviances par rapport à une norme Un comportement normé par le Capitalisme le facteur risque est omniprésent Le sécuritaire est la norme de pureté Aujourd’hui plus que jamais le hors-norme est éradiqué Standardisation des objets par les lois du marché L’homme réduit à son comportement Maître de lui et de ses actes Responsable de tout ce qui lui arrive La surface devient ontologique Traquer le désordre Programmation généralisée de L’individu Gestion des risques L’enfant pur est innocent Il doit être protégé Il est une victime L’enfant pervers est démoniaque Il est à éduquer Il est dangereux L’adolescence à risques voisine avec l’adolescent délinquant Commissions d’experts L’ÈRE DU TROUBLE Qu’est-ce qui trouble au fond ? Les comportements Le hors-norme du discours capitaliste Le non-absorbable Le non-réductible à la gestion Ce qui échappe à un idéal totalitaire de pureté Il faut des enfants ZÉRO DÉFAUTS Slogan développé par TOYOTA L’enfant L’adolescent qui troublent interrogent le lien social mettent le lien social au défi Le sexuel infantile trouble par ce qu’il EST confusion Un comportement est toujours trouble parce qu’il a une épaisseur Larry Clark contre Rachida Dati Leica contre Toyota.

4. PENDANT CE TEMPS SÉANCES DE SPIRITISME AU MEDEF Barons marquis comtes comtesses Se shootent à l’héroïne pure Aiguilles plantées dans les yeux Errent la nuit dans les cimetières Hurlent à la mort Incendiant livres films lois pauvres jeunes musulmans Ils rôdent en quête de viande Excités par la chair brûlée et les kilomètres de celluloïd en flammes Une armée de spectres centenaires Dents jaunes cœurs moisis sang glacé Retrouvent soudain une nouvelle jeunesse Font effraction dans des corps jeunes Fraîcheur des cerveaux et des peaux blanches Sur lesquels l’Histoire n’a rien encore écrit Violant bébés enfants jeunes filles jeunes hommes dans Leur sommeil Coma libéral Aiguilles Plantées dans le coeur Vieux cerveaux aux dents d’acier de nouveau parmi nous Sur les couvertures des magazines de beauté « Ossements » Une œuvre de chirurgie plastique Signée Karl Lagerfeld Expose jeunes filles fraîches Prélevées dans la collection personnelle du Dr Mengele Exposées au Ministère de l’Intérieur et de la Culture Haleine de mort Magnétisme macabre RICHARD GALLIANO PASSE DANS l’HYPER-DIOR LES SPECTRES NE MANGENT PAS DE VIANDE !!! Hurle la jeunesse glaciale Sous contrôle Sourde Au monde et aux haches Qui brillent autour de leurs têtes Aux guillotines mitraillettes pavés bombes Qui s’entassent dans le corridor Fouquet’s Alors que leurs parents Sous influence Debout sur la table Grenades accrochées à leurs corps Récitent un discours du petit homme agité Les pieds nus Le ventre plein de drogue et de venin La gueule pleine de Visages sang organes de membres démembrés De racailles et d’immigrés Contrôle Piqûre TF1 veille sur nous.

5. Dans ce vent putride qui balaye la France Intoxiquée par le petit homme et sa secte Surgis de l’Europe d’outretombe On entend pourtant d’autres sons D’autres réseaux séries connexions D’autres appartenances Spectres contre Spectres Aurait-on envie de dire La guerre civile se joue aussi Avec les morts Gilles Deleuze a recommencé à boire Pour écrire à nouveau sur le cinéma Eustache a recommencé à tourner Murnau Fritz Lang Jean Vigo John Ford Robert Bresson Ozu Pasolini Danièle Huillet Sont à nouveau en repérages Pour filmer le monde Spectres de Marx Disait Derrida Aujourd’hui spectre lui aussi quelque part Si les vivants vivent dans le présent Qu’en est-il des fantômes ? Dans quel présent vivent-ils ? Se déplacent-ils du passé vers l’avenir ? Du futur vers le passé ? The time is out of joint Disait déjà Shakespeare Si Hitler avait eu les moyens Du capitalisme contemporain Les nazis auraient pu faire croire Aux déportés aux « musulmans » d’Auschwitz Qu’ils étaient en pleine forme.

Nicolas Klotz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>