Archives

Spectres du cinéma n°1

Le premier numéro de Spectres du cinéma édité par LettMotif est disponible : Editions LettMotif.

Sommaire

Editorial

Des spectres hantent le monde du cinéma (borges) 01

De la pratique et de la contradiction

Tomber et se rétablir. À propos d’une danse dans Paria [Lorin Louis] 19

Subversion du visible (La Blessure) [Lorin Louis] 27

La Blessure/Marie-Antoinette [Sébastien Raulin] 32

Ce qu’ils sont… (Zombies) [Lorin Louis] 35

Traitement spécial de la langue (À propos de La Question humaine) [Lorin Louis] 38

Conjurer le sort (Low Life) [Lorin Louis] 49

Trois monologues pour Low Life [Stéphane Pichelin] 65

Juste une conversation avec…

Élisabeth Perceval et Nicolas Klotz 75

Admiration de…

Humanité et cinéma en question [borges] 197

Cinéma aux marges

Entretien avec Syd Matters [Raphaël Clairefond] 227

Variation du sujet : playtime

Le Petit Pan de mur blanc de Pedro Costa [Raphaël Clairefond] 243

Politiques du cinéma

Le monde-mouvement [Nicolas Klotz] 251

Passion du semblant et montage du réel

Travail de force (Autour de Still Life de Jia Zhang-ke) [Sébastien Raulin] 265

Contre la mort (Autour de En avant jeunesse de Pedro Costa) [Adèle Mees-Baumann] 276

En avant jeunesse/Still Life, à l’épreuve du temps [Raphaël Clairefond] 285

Hantologie

Le Testament d’Orphée (La Frontière de l’aube) [Balthazar Claës] 295

La Blessure / Marie Antoinette

La Blessure de Nicolas Klotz, Marie Antoinette de Sofia Coppola : à un an d’intervalle, les deux films utilisent la même chanson de Ian Curtis, « Ceremony », dans la version de Joy Division (La Blessure), ou dans celle de New Order (Marie Antoinette).

Dans le Klotz, c’est une réunion de sans-papiers : l’évacuation du squat est imminente, par peur d’une intervention de la police ; on échange des cigarettes en causant de plans boulot ; on fait venir des fringues pour les filles, qu’elles essaient en riant même si elles se plaignent de se sentir toutes nues dedans (c’est normal, c’est pour les faire travailler dans un bar). […]

Eyquem

La suite de l’article est disponible dans le n°1 de Spectres du cinéma papier sur le site des éditions LettMotif.

Subversion du visible

()

 

Sur le tarmac de Roissy, Blandine a cessé d’être. Elle a cessé d’être Blandine. Là, ici, dans ces interstices inabordables, ces espaces privés de visibilité, elle a cessé d’exister pour un temps. Ou plutôt, quelque chose lui a été ravi, quelque chose de précieux, quelque chose à quoi la totalité de son être était rattachée. Dès lors, son image s’efface, petit à petit, pour se confondre finalement avec ces lieux où l’on ne voit pas, que l’on ne voit pas, où il ne faut pas voir. Elle n’existe que dans ces zones d’invisibilité, ne survit donc qu’à la condition de s’y fondre, de se priver de toute apparition. […]

Lorin Louis

La suite de l’article est disponible dans le n°1 de Spectres du cinéma papier sur le site des éditions LettMotif.